Budo : les arts martiaux traditionnels japonais

 

 

   

 

 

Contrairement à nombre de Gendai Budo (Budo modernes) et de sports martiaux d’origine japonaise ou proches du Japon (Judo, Karaté, Kendo, ...), l’enseignement proposé au Bujinkan n’est pas une synthèse d’anciens Koryu, mais bien chacun des Koryu, dans leur intégralité. Nous restons donc le plus proche possible de la forme guerrière traditionnelle.

 

Par exemple, l’usage des chutes frappées qui ont cours dans les arts modernes : cela est rendu possible et efficace sur un tatami ou sur le parquet d’un dojo traditionnel car on peut faire entrer le sol en vibration. Il n’est pas utile de préciser ce qu’il advient lorsque l’on tente les mêmes amortis sur un trottoir ou sur du béton. Dans ce cas précis, pour enseigner les chutes et roulades au Bujinkan, nous travaillons à ne pas provoquer de heurts de la moindre articulation avec le sol (d’abord un tatami, qui pardonne plus facilement les erreurs), puis sur des parquets, puis en extérieur sur des pelouses, puis sur les sols de la vie quotidienne. Quel est l'intérêt d’une roulade ou brise chute si elle ne prépare pas à se recevoir (sens de Ukeru, qui est la racine de Ukemi) sur un sol réel ? 

 

Il en va de même pour toutes les techniques abordées : quel est l’intérêt d’un art martial s’il ne prépare pas aux attaques des gens de l’extérieur ? Qu’ils soient pratiquants d’un autre art ou non.


C’est la différence primordiale qui existe entre les sports et les arts martiaux traditionnels : le nombre d’adversaires, leur force, leurs armes, l’endroit d’où ils viennent pour attaquer, le terrain, la durée du combat, .. ne sont pas maîtrisés par le pratiquant qui doit constamment s’adapter et «faire avec».

 

N’allez cependant pas croire qu’un art, fusse le nôtre, soit supérieur aux autres. Seule la profondeur de votre pratique, et votre ancienneté dans celle-ci fait de vous un bon combattant. Dans la vie réelle, c’est le combattant qui s’exprime, pas la valeur de l’art qu’il pratique. Chaque discipline possède ses propres avantages et inconvénients; il vous appartient de trouver votre voie et de vous y tenir. En matière de Budo, la mode des «best of» n’a pas cours et n’apporte que de douloureuses désillusions. Enfin, il semble assez superflu d’opposer la moindre arrogance historique face à un sportif martial qui réussirait à vous projeter ou vous frapper. Le respect est l’une des qualités les plus importantes de tout pratiquant de Budo. Seul la pratique compte.

 

 

{jcomments on}

 

Cours

  • Cours en dojo associatifs
  • Cours particuliers
  • Cours spéciaux
  • Cours d'initiation

Stages

Ecoles, clubs extérieurs et collectivités locales

  • Cours et animations en périscolaire
  • Ateliers découvertes (cérémonie du thé, calligraphie)
  • Cours ou stages pour les autres clubs d'arts martiaux
  • Cours, ateliers découvertes pour les associations 

Entreprises et professionnels de la sécurité

  • Cours et stages de formations spécifiques à destination des publics suivants :
  • - Personnel de santé (psychiatrie, ...)
  • - Educateurs spécialisés
  • - Protection judiciaire de la jeunesse
  • - personnel pénitencière
  • - Agents de sécurité
  • - Polices
  • - Personnel du ministère de la Défense

A propos du Bujinkan

  • Qu'est ce que le Bujinkan
  • Hatsumi Soke
  • Takamatsu Sensei
  • Ishizuka Sensei
  • Dr Kacem Zoughari
  • Système de grades et diplômes

Bujinkan Normandie

  • Dernières nouvelles
  • Membres des bureaux
  • Instructeurs et adjoints
  • Directeur pédagogique
  • Certifications des instructeurs
  • Evènements
  • Nous contacter

Log in

create an account